mercredi 10 octobre 2007

L'art de compliquer les choses dans un système complexe...

Ce matin, Cyberpresse publiait un article intitulé "Les dossiers de santé bientôt informatisés". L'idée fait son petit bonhomme de chemin depuis quelques années déjà et certaines données font l'objet d'un dossier très partiel de patient à l'intérieur des établissements: imagerie (rayons X, scans) et résultats d'analyse sanguine. Ces dossiers demeurent par contre locaux. Les avantages d'un dossier central accessible par tous les milieux sont considérables: avoir une histoire médicale antérieure complète du patient, assurer un meilleur suivi et... sauver du temps!

Je suis par contre surprise de lire que les personnes auront le choix d'accepter que leur dossier soit informatisé (opting in) ou qu'il demeure sous format papier... Pourquoi???? Oubliez le système de santé à deux vitesses: on aura un système de gestion de dossiers à deux vitesses! Dans chacun des établissements! Les membres du personnel auront une étape de plus à franchir avant de consulter le dossier du patient: déterminer s'il est électronique ou non. On aura besoin de ressources pour gérer les dossiers électroniques (serveurs, personnel, etc) et pour gérer les dossiers papier locaux (formulaires papier de tous types, cartables, personnes qui se chargent de faire circuler les dossiers, etc).

Bien sûr, c'est toute la question de confidentialité des données qui est au coeur des inquiétudes des citoyens. Ont-ils raison d'être inquiets? Un dossier papier ne demande aucun mot de passe pour être consulté...

5 commentaires:

j-p a dit...

Mélanie,

Un commentaire intéressant d'un médecin blogueur qui mentionne le cas récent du dossier médical de George Clooney.

Des employés de l'hôpital ou séjournait le beau George après son accident de moto auraient consulté son dossier médical électronique et révélé des infos à des journalistes.

Rien d'excessivement dramatique pour le moment je pense mais ça souligne un des problèmes potentiels des dossiers électroniques centralisé.

Karin Michel a dit...

Ce problème aurait tout autant pu se poser avec un dossier traditionnel en papier... Les photocopies, ça existe depuis longtemps.

La sécurité est une question importante mais la possibilité de partager l'information aussi. Avec un dossier physique en papier, il y a de bonnes que les médecins oublient de remettre le dossier aux archives. Quand le patient doit voir un autre médecin, le dossier est introuvable... C'est comme ça que ça se passe parfois aussi.
Bien plus souvent qu'on ne le pense, les médecins ne peuvent se fier qu'à ce que nous, les patients, on leur dit, pas sur un dossier médical complet, lisible et à jour.

iPuce a dit...

J'ai plusieurs commentaires à faire sur ce sujet:

Point de vue d'une patiente qui utilise beaucoup le système de santé québécois: Je trouve qu'un dossier électronique serait vraiment quelque chose d'utile car, quand on consulte plusieurs intervenants (généralistes, spécialistes, techniciens, infirmières) il est parfois long de tout raconter notre histoire médicale, d'autant plus que l'on peut oublier certains détails.
-----
Point de vue social: Le fait d'informatiser un dossier permettrait les abus de médicaments (ou leur trafic) ou des mélanges explosifs qui pourraient survenir quand on consulte plusieurs médecins.

Je suis par contre d'accord avec l'option de refus par le patient car, somme toute, ce son SES informations personnelles et s'il en était autrement, cela contreviendrait à la loi sur les renseignements personnels et peut-être même à notre fameuse charte des droits et libertés...

Par contre, les médecins n'ont même pas tous accès à un ordinateur dans leur bureau de consultation... Je le sais de source sûre: ma généraliste qui travaille dans une clinique de médecine familiale d'un hôpital universitaire UdeM.
----
Point de vue archiviste et gestionnaire de l'information numérique: Pour l'utilisation courante du dossier, je ne vois pas de problème à l'informatisation.

Mais actuellement, les supports de stockage ne sont pas encore assez fiables pour que seuls les dossiers informatisés constituent à eux seuls le dossier patient.

Imaginez si l'endroit où se fait la consultation subit une panne de réseau? Imaginez qu'un "vandale" a détruit des données informatiques?

Ainsi, les archivistes médicales (monde auquel les archivistes "professionnels" sont exclus...)auraient une double gestion à faire: les exemplaires papiers (car malheureusement, c'est encore le support de stockage le plus "fiable") qui devraient être continuellement mis à jour et les exemplaires informatisés.
----
Conclusion: Je ne sais pas si le gouvernement le sais, mais l'informatisation des dossiers médicaux engendrera des coûts énormes car il faudra plus d'équipements, plus de ressources humaines qualifiées, et finalement plus de place (pour entreposer les dossiers papiers ET les serveurs de données)

David a dit...

J'ai assisté au dévoilement de l'interface du Dossier santé du Québec lors du colloque de l'AQESSS, dont il est question dans l'article cité par Mélanie.

Je fais le lien vers deux documents intéressants pour faire suite aux commentaires de Mélanie :
1. Le Plan d'affaires du Dossier Santé. J'attire en particulier votre attention sur la page 9 et 13, qui expliquent très brièvement le cadre légal du Dossier.
http://msssa4.msss.gouv.qc.ca/fr/reseau/dossante.nsf/64497ed9fafde57b852569650051fb70/e47eec7f50a69328852571fb0067e140/$FILE/Document%20d'information%20Plan%20affaires%20DSQ.pdf
2. Une présentation donnée par Inforoute Santé du Canada, partenaire du Québec dans l'implantation du Dossier, qui explique qu'elle est la différence entre un dossier médical électronique et un dossier de santé électronique (à partir de la page 52). Ce qu'il faut comprendre, c'est que le fait de se retirer du Dossier de santé ne fait pas nécessairement en sorte qu'un patient n'aura aucun dossier informatique... C'est à vérifier, mais je ne suis pas certain qu'un patient ait le droit de refuser d'avoir un dossier médical électronique, alors qu'il peut se retirer du Dossier de santé du Québec.

david a dit...

Les liens évidemment :
1. http://msssa4.msss.gouv.qc.ca/fr/reseau/dossante.nsf/
64497ed9fafde57b852569650051fb70/
e47eec7f50a69328852571fb0067e140/
$FILE/Document%20d'information%
20Plan%20affaires%20DSQ.pdf
2.
http://www.infoway-inforoute.ca/fr/pdf
/6F_Physicians%20and%20Electronic%20Records_FR.pdf

Vert: Certificat Archivistique
Rouge: Certificat GIN
Jaune: M1
Orange: M2

Abonnez-vous à un (ou plusieurs de ces agendas)